PPCR et rémunération des fonctionnaires : Opération Désintox !!

PPCR et rémunération des fonctionnaires : Opération Désintox !!

Il aura fallu attendre plus de 2 ans, la toute fin des discussions PPCR au niveau Fonction Publique (en mai 2015) pour qu’enfin les représentants des 4 millions de fonctionnaires puissent disposer des projets de nouvelles carrières et grilles indiciaires.

Et, dans l’objectif évident de forcer la main pour qu’elles signent, dès juin-juillet la ministre de la FP de l’époque, Mme Lebranchu, lançait une grande opération de communication sur les gains de rémunération que cela allait permettre, exemple à l’appui.

Mme Girardin a refait le même coup de com’ le 17 février dernier à l’occasion de l’annonce du dégel du point d’indice à hauteur de +0,6 % le 1er juillet 2016 et encore +0,6 % le 1er février 2017.

Les agents vont-ils vraiment y gagner ? Significativement comme le gouvernement le
prétend… ou 2 fois rien, une aumône, comme Sud-Solidaires le dénonce depuis le début ? Les augmentations de salaires affichées ne sont-elles pas reprises indirectement via des dispositifs ou des orientations qui, comme par hasard, ne donnent guère lieu à communication officielle… ?

C’ est ce que nous allons voir dans ce décryptage de la communication gouvernementale sur la revalorisation salariale des fonctionnaires.

Les points aveugles de la com’ ou le mensonge par omission
élevé au rang d’art !

Par le biais du 4 pages envoyé à tous les agents [Le gouvernement (re) valorise
les fonctionnaires, toujours en ligne sur le site du ministère de la FP], la communication officielle s’est d’abord focalisée sur les traitements annuels
bruts, puis tout de même progressivement sur le mensuel brut perçu.

Tableau PPCR

LA PREUVE PAR L’EXEMPLE

Malgré ces embûches, essayons de mettre à plat cette com’ et la réalité chiffrée en reprenant un exemple du 4 pages officiel : professeur en début de carrière.

Le traitement mensuel brut 2015 affiché est de 1690 €, ce qui correspond à un indice majoré (IM) 365.

L’augmentation finale en 2020 est annoncée à 150 € bruts, soit un traitement de 1 840 €, ce qui correspond à l’IM 397.

Traitement net :

– au 1er janvier2015 : 1 344 €

– au 1er janvier 2020 : 1 435 €

Le traitement net d’un professeur débutant est donc augmenté de 91 € en 5 ans. Cela ne donne pas vraiment la même impression que les 150 € bruts présentés…

Cela fait donc une augmentation à hauteur de 6,8 %.

LE COUP DE GRACE

Le gouvernement augmente donc, via les grilles PPCR, le traitement net d’un professeur débutant de 6,8 % à échéance 2020.

Or, il faut savoir que :

– les échelons de début de grille de ces personnels n’ont pas évolué depuis longtemps,

– le point d’indice a été gelé depuis 2010, – l’inflation cumulée du 1er janvier 2010 au 1er avril 2016 s’élève à 7,4 %.

Et voilà le coeur de l’arnaque : en traitement net, l’augmentation PPCR à échéance 2020 demeure inférieure à l’inflation deja cumulée depuis 2010.

En euros constants, même avec une inflation nulle de 2016 à 2020, le traitement net du professeur débutant en 2020 sera inférieur de 0,4 points à celui de 2010.

En intégrant maintenant dans notre analyse les 2 revalorisations de +0,6 % du point d’indice décidées pour 2016 et 2017, le traitement net 2020 est alors de 1 452 € au lieu de 1435 €. Cela fait une progression de 8 %, soit à peine plus que l’inflation cumulée.

Et voilà comment le gouvernement reprend d’une main ce qu’il donne de l’autre. Encore faut-il préciser que cette analyse se limite à un focus sur la communication qui a été faite pour faire croire à une amélioration des traitements des fonctionnaires.

D’autres faux-semblants et chaussestrappes viennent encore limiter la portée de ces augmentations de la rémunération brute, le cadencement unique d’échelon pénalise fortement les fonctionnaires de la territoriale et de l’hospitalière en faisant disparaître les carrières minimum, l’amplitude indiciaire des grilles est quasiment inchangée, les changements de grille au 1er janvier 2017 va induire des pertes d’ancienneté, l’effondrement des plans de qualification et globalement de toutes
les promotions va aussi conduire à un appauvrissement de fait.

SOLIDAIRES N’A DONC PAS FINI DE DÉNONCER LES ARNAQUES DE PPCR ET D’APPELER LES PERSONNELS À SE MOBILISER POUR LA RÉMUNÉRATION !

Cet article a été publié dans Infos SUD. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s