ENTREVUE AVEC LE 1er ADJOINT ET LA DIRECTION GENERALE

ENTREVUE AVEC LE 1er ADJOINT ET LA DIRECTION GENERALE

EN TOUTE TRANSPARENCE

  

 

1. PRIORITE D’AVANCEMENT DE GRADE POUR LES RETRAITES

 

SUD : Un dispositif existait il y a quelques années pour les agents partant en retraite.

Notre position de 2007 n’a pas changé, les agents qui partent à la retraite dans l’année doivent bénéficier d’un avancement de grade hors quotas ou ratios.

 

Monsieur Gévaudan : Effectivement, il existait bien un dispositif, il faut se rappeler les raisons de cette suppression suite à l’action d’un syndicat. Cependant, la proposition du syndicat SUD peut être étudiée et une place pour les futurs retraités pourrait être trouvée dans le calcul des ratios.

 Monsieur Affilé : Ce dossier est à étudier au cas par cas. Des possibilités techniques peuvent peut-être exister. Si elles existent, elles ne devront pas pénaliser les autres agents

SUD : Pour ne pas pénaliser les agents, il suffit d’augmenter le pourcentage des ratios en incluant les agents partant en retraite  

1. PRIME VETEMENT

 

SUD : Notre revendication de mai 2008 n’a pas changé, nous revendiquons toujours une indemnité vêtements pour les agents du service des Sports et pour les agents de certains services.

Cette étude devait être  abordée en CHS au cours de l’année 2009 !

Le problème va encore s’éterniser et risque de s’envenimer. Qu’en est-il ?

Monsieur Affilé : Votre revendication sera étudier avec grand intérêt.

Le versement d’une indemnité n’est pas adapté, il faut recenser les métiers qui nécessitent le port de vêtement de travail et compte tenu des résultats, convenir d’une dotation annuelle. Il faut recueillir l’avis du CHS .

Pour les agents qui ont des vêtements de travail l’entretien est pris en charge.

2. CHEQUE DEJEUNER

 

SUD : Le dispositif doit être un vrai avantage social pour tous les agents.

C’est pourquoi, le syndicat SUD revendique l’attribution du chèque déjeuner aux auxiliaires indiciaires ainsi qu’aux assistantes maternelles, pour corriger les inégalités !

 SUD revendique l’augmentation du ticket restaurant à 7,50 euros . Un échéancier doit être rapidement mis en place !

 

Monsieur Broussard : Ce dossier sera proposé à l’ordre du jour du CTP

3. LE REGIME INDEMNITAIRE

 

SUD : Notre revendication de 2008 n’a toujours pas changé, le régime de base est trop bas, il faut le valoriser pour arriver à ce que les A-B-C perçoivent le même régime indemnitaire.

Seul le régime indemnitaire fonctionnel devrait faire la différence !

Nous savons que cela est porté à lors du jour d’un prochain CTP, mais pour les simulations futures, nous confirmons notre revendication !

Si ce régime indemnitaire a été revu plusieurs fois, il n’a été porté que sur le régime fonctionnel.

Aujourd’hui, nous considérons que l’effort doit être fait sur le socle de base en corrigeant les inégalités !

 

Monsieur Affilé : J’ai bien entendu la revendication du syndicat SUD : 

« La réduction des écarts ». Cela représente un coût pour le budget de la collectivité.

Monsieur Gévaudan : Verser un régime indemnitaire représente une augmentation de salaire qui devrait être effectué par l’état. La véritable marge de manœuvre d’une collectivité locale est de donner du sens localement : Action sur les chèques déjeuner, adhésion à une mutuelle etc…

SUD : Les horaires atypiques…

Monsieur Affilé : Je vous rappelle que des efforts ont été consentis pour les horaires atypiques. Même s’il eût été nécessaire de différencier les horaires atypiques des jours de la semaine et ceux effectués le dimanche et jours fériés. Nous prenons en considération la pénibilité.

SUD : … C’est effectivement la revendication du syndicat SUD, nous sommes heureux d’être entendus sur ce point. Et que vous soyez sensible à la pénibilité au travail.  La bonne nouvelle c’est que le débat continue !

RECLASSEMENT

 

SUD : Les représentants du syndicats SUD sont très sensibles à la situation de l’Espace Animation. La ville va recruter 12 agents de l’Espace Animation.

Le syndicat est heureux de l’embauche de ses agents mais dans quelles conditions ?

Nous sommes très inquiets pour les agents de la ville en attente de reclassement et de mobilité interne.

Nous déplorons encore une fois le manque de transparence et d’information à ce sujet.

Monsieur Affilé : Le travail effectué avec l’espace animation a eu pour but de réfléchir aux postes qui pourraient être redondants avec ceux de la ville (Animateurs intervenant dans les Claé, par exemple) et le choix clairement exprimé d’éviter les licenciements. Dans le cadres des postes vacants, des agents d’Espace Animation, compte tenu de leur expérience, ont postulé sur ces postes. Ils ont été reçus mais aucune réponse n’est, à ce jour, donnée.

Monsieur Gévaudan : Les agents à reclasser ne suivent pas ce processus : il est nécessaire d’identifier le problème : le DRH rencontre et discute avec l’agent. Si après étude, un repositionnement est envisageable, un poste est bloqué et le reclassement est réalisé en interne. Pour ce faire, il peut s’écouler un certain nombre de mois et cette règle s’applique pour tous les agents, sans distinction.

Un dialogue social de qualité c’est le respect des partenaires sociaux

Sans distinction

En totale transparence

Action  –  Réaction

                   

Cet article a été publié dans Tracts 2010. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s