Compte rendu Comité Technique 10 février 2021

Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !

Cet article a été publié dans TRACTS, Tracts 2021. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Compte rendu Comité Technique 10 février 2021

  1. Mo dit :

    Bonjour, Vous avez relevé le niveau syndical parce que les tracts de la CFDT sont d’un niveau de cours préparatoire. Je salue la qualité de votre travail et les recherches associées sur des sujets préoccupants. Cordialement. Mo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s