Tract Réfléchir, c’est commencer à désobéir !

Réfléchir, c’est commencer à désobéir !

Publié dans TRACTS, Tracts 2021 | Laisser un commentaire

Compte-rendu CHSCT du 17 février 2021

Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, plus connu par le sigle CHSCT est à la Ville de Saint-Herblain une institution représentative du personnel au sein de l'administration. C'est un comité spécialisé dans les questions de santé et sécurité au travail et de conditions de travail. La gestion de la COVID 19 y occupe une place prioritaire en 2021.
Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, plus connu par le sigle CHSCT est à la Ville de Saint-Herblain une institution représentative du personnel au sein de l'administration. C'est un comité spécialisé dans les questions de santé et sécurité au travail et de conditions de travail. La gestion de la COVID 19 y occupe une place prioritaire en 2021.

Publié dans TRACTS, Tracts 2021 | 1 commentaire

Compte rendu Comité Technique 10 février 2021

Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !
Une année est passée depuis le 1er confinement...
Après une phase de transition, un couvre-feu a été organisé
dans la précipitation occasionnant une pluie d’injonctions contradictoires. Cette cacophonie a pour conséquence dramatique de créer un climat général d’incompréhension très anxiogène. Dans un courrier en date du 4 février dernier, la Ville nous informait que pour poursuivre les efforts engagés par chacun afin de réduire la propagation du virus qui s’intensifie le comité technique du 10 février et le Conseil Municipal du 15 février 2021 se tiendraient bien en Visio-conférence. L’élu au personnel a rappelé qu’il fallait rester vigilant et prudent afin de préserver la santé de tous. Le syndicat Sud a accepté ce principe par respect du contexte sanitaire actuel malgré les contraintes techniques et au regard de la circulaire ministérielle du 5 février limitant les réunions en présentiel qui doivent être limitées à six participants maximum.
De la cacophonie au fiasco… c’est ce qui ne cesse de résonner dans les couloirs de la mairie. Ordres et contre-ordres se succèdent face à la gravité de la crise sanitaire puisque la direction des espace verts s’est permise de réunir le lendemain du CT 15 agents dans la salle du conseil sans tenir compte de la circulaire ministérielle... ou encore la direction de l’éducation qui se voyait obtenir par la direction générale une dérogation pour organiser une réunion au-dessus du seuil autorisé... et que dire des formations qui se sont tenues au même moment à près de 10 agents…. Quelle exemplarité !

Publié dans TRACTS, Tracts 2021 | 1 commentaire

Questionnaire sur les 1607 heures

1607H, temps de travail, la loi de transformation de la fonction publique,

La loi de Transformation de la Fonction Publique impose aux collectivités territoriales, via son article 18, la suppression des régimes dérogatoires avant le 1er janvier 2022.
Autrement dit, 35 heures hebdomadaires effectives pour tout le monde, c’est un ordre!

À Saint Herblain, cela fera une cinquantaine d’heures supplémentaires en moyenne par an.
Concernant les ATSEM, 195 heures supplémentaires les attendent.

Sud vous représente et compte bien être un acteur à part entière dans le dialogue avec la collectivité. 

Nous avons soumis de nombreuses propositions à la Ville afin de rendre indolore ce temps de travail supplémentaire.

Dans cette optique, nous avons besoin de connaître votre avis sur le sujet, et vous proposons donc de répondre à un questionnaire. 

Celui-ci nous permettra de renforcer nos prises de position afin de défendre au mieux vos intérêts.  

 

Publié dans Sondage | 20 commentaires

Bibs sous covid stop au stop and go

supplétifs des autres services publics peu à peu démantelés ou supprimés. Or, les bibliothèques sont les seuls lieux publics de culture autorisés à ouvrir durant cette période, dans un silence médiatique absolu et avec le mépris de nos gouvernant.e.s.
supplétifs des autres services publics peu à peu démantelés ou supprimés. Or, les bibliothèques sont les seuls lieux publics de culture autorisés à ouvrir durant cette période, dans un silence médiatique absolu et avec le mépris de nos gouvernant.e.s.
supplétifs des autres services publics peu à peu démantelés ou supprimés. Or, les bibliothèques sont les seuls lieux publics de culture autorisés à ouvrir durant cette période, dans un silence médiatique absolu et avec le mépris de nos gouvernant.e.s.
supplétifs des autres services publics peu à peu démantelés ou supprimés. Or, les bibliothèques sont les seuls lieux publics de culture autorisés à ouvrir durant cette période, dans un silence médiatique absolu et avec le mépris de nos gouvernant.e.s.

Publié dans Infos SUD | Laisser un commentaire