Élections professionnelles à la mairie

  

 

 

Saint-Herblain

mercredi 12 novembre 2008

// Élections professionnelles à la mairie : l’absence de la CGT profite à la CFDT

Les élections professionnelles jeudi dernier ont dessiné un nouveau paysage syndical au sein des services municipaux. : Photo archives PO

//

// Les élections professionnelles ont eu lieu jeudi dernier dans les collectivités. A Saint-Herblain, le paysage syndical a été complètement redessiné au sein des services municipaux.

Les résultats des élections professionnelles à Saint-Herblain sont tombés en fin de semaine dernière. Premier constat : la participation a été faible (53, 28 %) mais suffisante pour qu’il n’y ait pas de second tour. Seuls 470 agents se sont déplacés sur les 882 inscrits.

En l’absence de la CGT, dont les listes ont été déclarées irrecevables (lire nos éditions du 2 octobre), le paysage syndical a été singulièrement redessiné au sein des services municipaux herblinois. Le premier syndicat, rendu inéligible, a cédé sa place à son dauphin.

La CFDT renforcée

C’est la CFDT qui sort renforcée de ces élections professionnelles. Le syndicat recueille 54,88 % des suffrages. Il occupera désormais quatre des six sièges au sein du Comité technique paritaire (CTP), l’instance représentative la plus importante des services municipaux. La CFDT décroche également 4 sièges sur six au sein du Comité hygiène et sécurité (CHSCT).

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, les déçus de la CGT ont donc plutôt reporté leurs voix sur la CFDT que sur le syndicat Sud.

Mais le « jeune » syndicat Sud tire quand même son épingle du jeu et se positionne comme la deuxième organisation syndicale au sein des services municipaux.

Il décroche les deux derniers sièges à pourvoir dans les deux instances principales (CTP et CHSCT) et recueille en moyenne 30 % des suffrages : « On est très content de ces résultats, analyse-t-on au sein du syndicat. Il faut se souvenir qu’il y a 3 mois on n’était même pas sûr d’être présents aux élections ! On a commencé il y a 20 mois, on était 6. Aujourd’hui on a une cinquantaine d’adhérents. »

Le syndicat Force ouvrière et la CGT devront se contenter du Comité des oeuvres sociales et culturelles (COSC) pour faire entendre leur voix : FO y décroche un siège et la CGT, 3 sièges.

J.C.

Cet article a été publié dans Revue de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s