SUD vous dit la vérité !

sud vous dit toute la vérité

SUD vous dit toute la vérité !

Tout ce qui est excessif est souvent insignifiant. Mais annonce pour autant quelques symptômes…que l’on en juge.

Le tract de la semaine dernière est-il celui d’une organisation représentative ou le tract en nom personnel de son secrétaire ?

On peut se poser la question car il semble remettre en cause les élections et leurs résultats au COSC ? Si c’est un avis personnel, nous pouvons y répondre en face, si c’est publique, cela appelle à une réponse. Par les faits.

Ces élections se sont déroulées (presque) normalement, leurs résultats sans appel. La section SUD a reçu du personnel un mandat.
Ce mandat lui confie de reprendre la gestion du COSC.

Ce mandat est un vote de changement, dans la continuité.
Dans la continuité des intérêts du personnel de la ville.
Le personnel confie par une majorité sans appel l’exercice de gestion à SUD.
Dans la continuité des élections précédentes qui appellent à un changement de syndicalisme et de représentation.

Dans la rupture, actée en 2015 par la démission de la présidente du COSC, alors adhérente de l’organisation CFDT.
Dans la rupture avec un fonctionnement de cette même organisation dont les élections au COSC ont sanctionné l’exercice.

Du changement dans la continuité avec une ex-présidente du COSC engagée maintenant au côté de SUD avec les adhérents et militants de la CFDT qui l’ont rejoint.

Et pour SUD, les adhérent-es et militant-es de son organisation et des autres organisations ne sont pas à remettre en cause. Mais bien la gouvernance de celle-ci. D’ailleurs à SUD, elle est collective et sans personnification. La gouvernance est ouverte à toutes celles et ceux qui y adhèrent.

Notre ouverture a ses limites. Elle ne transige pas avec les votes, avec les petits arrangements dans le dos des électeurs.

A-t-on déjà vu un candidat ou une candidate d’une organisation déchu-e-s réclamer des places d’adjoint-es en conseil municipal après avoir perdu les élections ?

Imaginez un système où l’on s’arrangerait, quel que soit le résultat, dans le dos des électeurs ?

Le COSC est administré par un Conseil d’Administration composé de 15 membres élu-es par les agents et est bien représentatif des résultats contrairement à ce qu’affirme la CFDT.
Soit 8 élu-es SUD, 6 élu-es CFDT et une élue CGT.

L’élection du Bureau a eu lieu au sein du collège « des membres actifs » du Conseil d’Administration à la majorité des membres présents selon un vote démocratique et conforme aux statuts du COSC.

Les sièges occupés par SUD dans la précédente mandature du COSC lui avait été abandonnés et il les a pris pour éviter que plus de chaises restent vides.

Les sièges et heures de délégation que des représentant-es élu-es CFDT s’étaient gardés ont été vacants plus d’une fois sur deux !

En 2016, SUD a utilisé son quota d’heures alloué pour les délégations des élu-es COSC tandis que la CFDT n’a utilisé à peine la moitié de ses heures, brillant par ces absences quasiment dans toutes les commissions et conseil d’administration du COSC.

Est-il utile de rappeler que la secrétaire adjointe de la CFDT, alors membre du conseil d’administration du COSC, n’a souhaité figurer dans aucune commission du COSC préférant s’mpliquer au minimum !

SUD, a lui, assumé ses sièges à la précédente mandature du COSC et assumera pleinement et entièrement les sièges du COSC.

Comment le secrétaire qui prétend s’intéresser au COSC pouvait-il encore être absent lors des résultats des élections ?

Pourquoi prétendre demain siéger en instances quand on était absent hier lorsqu’on en avait le mandat ?

Pas plus que nous ne volons dans les plumes nous ne volons les sièges. Ils nous sont confiés, nous entendons les honorer et nous les assumerons. Nous remercions à nouveau le personnel pour cette mission et sa confiance.

Ayons le courage de montrer avec clarté, dans nos pratiques, qu’un syndicalisme radicalement responsable est possible.

Notre place est aux côtés du personnel, dans les instances et dans la rue pour la défense de nos droits, sans compromissions.

Nous ne pratiquons pas la politique de la chaise vide, nous ne sommes pas pour un réformisme mou, absent de toutes les dernières luttes.

Nous sommes Solidaires, Unis et Démocratiques.

Cela doit changer, et tant mieux.

Étonnant, non ?
CFDT Saint-Herblain

Cet article a été publié dans COSC, Tracts 2016. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour SUD vous dit la vérité !

  1. Sylvie dit :

    Bonjour, La CFDT ne fait plus recette à la mairie de Saint-herblain n’importe quelle prétexte est bon pour un semblant d’exercice…

  2. Laurence dit :

    Bonjour je comprends votre colère après ce que dit la CFDT sur votre syndicat. c’est injuste de critiquer votre présidente ou vos élus en laissant planer des sous entendus. En plus il n’ont pas été sympa avec vous durant les élections du Cos.

    • sudiste44 dit :

      Bonjour Laurence,
      Nous avons le courage de montrer avec clarté, dans nos pratiques, qu’un syndicalisme radicalement responsable est possible.Notre place est aux côtés du personnel, dans les instances et dans la rue pour la défense de nos droits, sans compromissions.
      Un grand Merci à Sandrine, notre Présidente du COSC, pour son engagement et tout son investissement à SUD et bien sûr au COSC !

Répondre à Sylvie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s