SUD n’a donc pas fini de dénoncer les arnaques du PPCR !

SUD dénonce l’iniquité et l’inversion de carrière engendrées par l’application du protocole PPCR (parcours professionnel carrières et rémunérations)

1) Inversion de carrière des agents de catégorie C qui accèdent à la catégorie B

L’application du PPCR engendre pour les agents de catégorie C qui vont bénéficier d’une promotion vers la catégorie B, une inversion de carrière et une perte de rémunération indiciaire pouvant atteindre jusqu’à 16 points d’indice en cas de départ en retraite et donc une perte sur la pension de retraite d’environ 50 euros. Ainsi, la promotion de la catégorie C vers la catégorie B revient désormais pour des milliers d’agents à des « gains négatifs » en lieu et place d’une reconnaissance des qualifications.

2) Iniquité entre fonctionnaires et contractuels

La mise en œuvre du mécanisme « Transfert primes/points » pour les personnels civils génère une situation d’iniquité entre les fonctionnaires et les contractuels. Les contractuels sont en effet exclus de l’application de ce mécanisme par les dispositions du décret n°2016-588 du 11 mai 2016 qui porte mise en oeuvre de la mesure dite du « transfert primes / points ». Or, beaucoup d’employeurs publics ont fait le choix de rémunérer les agents contractuels en fonction d’une grille de rémunération indiciaire (en référence à un échelon) et d’attribuer à ces mêmes contractuels, le régime indemnitaire accordé aux agents fonctionnaires. Conséquence: le fait que les agents contractuels dans cette situation soient exclus du dispositif « transfert primes / points » leur permet de bénéficier d’une hausse de leurs nets à payer contrairement aux agents fonctionnaires. La circulaire du 10 juin 2016 qui a pour objet de préciser les modalités de mise en œuvre du mécanisme « Transfert primes/points » pour les personnels civils ne prévoit pas ce cas.

3) La suppression de l’avancement d’échelon à la durée minimum

Concernant les durées d’avancements d’échelon, il est prévu une harmonisation des durées de carrières et une cadence d’avance d’échelon pour tous les corps et cadres d’emplois qui sont soumis aux règles de droit commun du régime général.

En clair, on supprime la possibilité d’avancement d’échelon au mini pour les catégories A, B et C.

Par exemple , la totalité du cadre d’emploi de catégorie B va passer de 19 ans à 23 ans…!!!
On nous donne une aumône de 1.2% (en deux fois) d’augmentation du point d’indice pour tout nous reprendre sur la durée…

On dit merci à qui pour la signature en 2015 de ce joyeux protocole PPCR qui nous permet de recevoir ce joli cadeau dès 2016…. ?

SUD n’a donc pas fini de dénoncer les arnaques du PPCR !

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s