STOP !

« Les postes éminents rendent les hommes grands encore plus grands, et les hommes petits encore plus petits »

Et moi, et moi, et moi ?

J’ai décidé… j’ai arrêté, j’ai dit que, j’ai ordonné… « J’ai j’ai. » !

Moi je et moi je, moi je suis le dirlo !!! 

Ce ne sont pas les agents et les syndicats qui décident…

« J’ai – j’ai, j’ai toujours le dernier mot. »                                                                   

C’est le code de conduite j’ai, heu… Gévaudan !

Pour SUD c’est plutôt :

STOP à la pression autoritaire de notre Directeur Général des Services.

  

Dialogue avec les organisations syndicales dans l’impasse. courriers sans réponses… mails sans réponses… Positions figées…attitudes méprisantes…

Le mal être, la souffrance morale mène tout droit à l’infirmerie…
Sa solution est plutôt gestionnaire qu’humaine !                                                               
Refus de reclassement en interne alors que des possibilités sont trouvées pour d’autres. Contrôles médicaux à répétition et amplifiés, reclassements imposés pour boucher les trous…

Attention, l’acharnement sur les agents en arrêt entraîne de lourdes conséquences (Souffrance et dépression détruisant à petit feu leurs familles et leurs proches).

Les agents n’ont plus d’espoir et s’enlisent…

Nous regrettons les départs successifs des médecins du travail et le refus d’écouter les médecins traitants. Il faut arrêter de remettre en cause la parole des médecins !

Les recrutements sont faits d’avance et interdisent tout passage en interne et statutaires…

Comment garder les mains propres ?

En transformant certains petits chefs en vrais lieutenants zélés                       (Malgré eux…), devenant des destructeurs plutôt qu’instructeurs !

La porte est grande ouverte aux recrutements peu clairs (présélection déjà faite d’avance, pour éliminer les indésirables) sous couvert de jury de concours: « restreint et officialisé ».

(Au nom de postes soi-disant infructueux en interne…)

 

La réorganisation a laissé beaucoup d’agents sur le quai…

Si certains l’ont raté, attention, un train peut en cacher un autre.Quelques privilégiés sont en première classe, tandis que le reste galère dans le même wagon. (Exécutant, encadrant, dans tous les services).

 

Malgré la fin des travaux de réorganisation !

On s’acharne des deux pieds sur des pauvres fourmis qui bougent encore…

 

Nous ne sommes pas à l’abri de tout effondrement…

Les agents souffrent pendant que, sans complexe, il écrase la grenouille et le bœuf du poing gauche en distribuant des claques de la main droite à ses adversaires trop pressants.

Le service public aux citoyens n’est pas mieux assuré (Remplacement du personnel inexistant…)

 

STOP au sens unique !

 

 

Ne perdons pas le contrôle ! 

Tous ensembles solidaires, C’est maintenant ou jamais de dire non à la répression, à la régression et à la souffrance morale. Défendons la charte de bonne conduite !

 

 

 

 

 

 

 

Fin de chantier Monsieur le Directeur

PS : Si rien n’évolue, SUD annonce les couleurs : 

« Les médias seront informés de notre action ».

 

Celui qui se bat, peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu

Cet article a été publié dans Tracts 2009. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s