SUD s’adresse aux candidats 2008

Solidaires, Unitaires, Démocratiques Sud

Collectivité Territoriale De Saint-Herblain

Chers Collègues, Chers Sympathisants(es), Chers Adhérents(es),

Lors de notre conférence de presse qui s’est tenue le 14 janvier dernier, nous avions annoncé notre intention de rencontrer les différents candidats aux élections municipales, cela afin de connaître leurs positions sur les revendications les plus urgentes pour le personnel municipal de   Saint-Herblain. Nous vous rapportons ici les propos tenus par les candidats. Ce qui n’engage qu’eux !

Le Bureau de la section SUD Saint-Herblain

  

CHEQUE DEJEUNER

 

SUD : Allez-vous appliquer la forfaitisation des tickets restaurants pour tous les agents titulaires à temps complets et incomplets ?

Monsieur Gautier : Cela m’agace… Chacun raconte ce qu’il veut mais pas moi !

Monsieur Gévaudan vous l’a déjà confirmé en précisant les modalités d’attribution, comme vous l’aviez annoncé dans votre dernier tract. Cela s’appliquera dés janvier 2009.

TEMPS INCOMPLETS TITULAIRES ET NON TITULAIRES

 

SUD : Le saucissonnage du travail engendre des salaires trop bas.

Etes-vous prêt à changer cela ?

Monsieur Gautier : Cet émiettement ne me plait pas !

C’est un objectif pas facile à atteindre et complexe. Nous avons eu quelques avancées.

 

SUD : Pour résorber ce fractionnement, nous vous proposons une piste différente en créant un volant de titulaires remplaçants suffisant.

Ainsi on peut rajouter des heures aux temps incomplets et proposer des postes aux précaires.

Cela représente 7% de  postes ! (C’est le chiffre moyen d’absentéisme chaque année).

Monsieur Gautier : Continuons le chantier, cela demande des études sérieuses !

Amorçons la pompe.

INEGALITES GRADES ET FONCTIONS

SUD : Pour la reconnaissance des responsabilités, nous avions déjà soulignés que des postes n’avaient été reconnus comme tels.

Monsieur Gautier : Concernant les responsables de cantines, c’est réglé !

Monsieur Gévaudan a répondu favorablement à la demande du syndicat SUD.

Désormais  les agents qui occupent des postes dits « de responsabilité », ont bien été fléchés (responsable de cantine, CSU, sport etc.)

Ceux qui rempliront les conditions statutaires seront promus au grade correspondant à cet emploi : « Agent de maîtrise », au 1er septembre 2008.

Ceux qui n’ont pas les conditions requises mais qui occupent ses fonctions, percevront quand même un régime indemnitaire de 90€, au prorata du temps travaillé.

REGIME INDEMNITAIRE

SUD : Les primes versées pour une responsabilité ne sont pas remises en cause. 

En revanche la prime versée sans condition de responsabilité est inégale !

  • Ø Catégorie A 215€
  • Ø Catégorie B 174€
  • Ø Catégorie C 117€

Le plus juste serait d’augmenter cette prime pour les catégories les plus basses.

Monsieur Gautier : On ne peut pas tout uniformiser, on regardera les incidences budgétaires. Je suis pour une étude

RECONNAISSANCE DU TRAVAIL LE DIMANCHE

 SUD : Au service des sports, le travail le dimanche est actuellement majoré de 0,74 centimes par heure travaillée. C’est insuffisant ! Ce n’est pas juste !

Il faut donc un système de revalorisation plus adapté.

Monsieur Gautier : Je ne connais pas le mode de rémunération, je me renseignerai.

MANAGEMENT ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SUD : Il y a un mal être dans certains services (peu de moyens, exigence de l’usager, mauvaise pratique de management etc.) Les problèmes se règlent trop tardivement et augmente la crise (Arrêt de travail, dépression etc.)

Monsieur Gautier : J’ai déjà beaucoup investi (Audit, instance de médiation, formation de management). Ce n’est pas si simple, parfois les problèmes personnels s’enchevêtrent avec le travail. Continuons dans ce sens.

PRATIQUE DE RECRUTEMENT 

 

SUD: La majorité des recrutements d’encadrants a lieu à l’extérieur !

Pourtant il y a de nombreux agents en interne qui ont les conditions statutaires requises. Depuis plus d’un an, l’appel à candidature existe dans le flash infos, mais au jury  on répond aux agents qu’ils ne correspondent pas au profil. 

Est-ce une volonté politique de recrutement ?

Monsieur Gautier : Je suis surpris, il n’y a aucune volonté politique !

J’étudierai cela de plus près.

SUD : Si vous êtes réélu, comment négociera-t-on ces axes ?

 

Monsieur Gautier : Je vous présenterai mes coéquipiers, ils seront vos interlocuteurs privilégiés, chacun aura la charge et la conduite d’un dossier.

C’est avec eux que vous travaillerez.

 

Rencontre avec Jacques CaillaudCandidat aux élections municipales

 

CHEQUE DEJEUNER

 

SUD : Appliquerez-vous la forfaitisation des chèques déjeuner pour tous ?

Monsieur Caillaud : Si c’est la volonté des organisations syndicales, nous l’étendrons à tous.

TEMPS INCOMPLETS TITULAIRES ET NON TITULAIRES

 

SUD : Le saucissonnage du travail engendre des salaires trop bas.

Que comptez-vous faire pour changer cela ?

Monsieur Caillaud : Le recrutement des non titulaires est scandaleux.

Les agents doivent avoir un véritable travail, ce n’est pas à la municipalité de précariser des emplois. Créer des postes de titulaires remplaçants c’est la meilleure des solutions.

 

SUD : Cela représente 7% de postes ! (C’est le chiffre moyen d’absentéisme chaque année).

Monsieur Caillaud : Justement, en créant des postes de remplaçants on combat la précarité.

INEGALITES GRADES ET FONCTIONS

SUD : Pour la reconnaissance des responsabilités, nous avions déjà souligné que des postes n’avaient été reconnus comme tels.

Monsieur Caillaud : Comme tous les candidats nous lisons vos tracts…

Un agent qui occupe des fonctions de responsabilités doit être rémunéré en conséquent.

Le contraire s’appelle du profit !

REGIME INDEMNITAIRE

SUD : Les primes versées pour une responsabilité ne sont pas remises en cause. 

En revanche la prime versée sans condition de responsabilité est inégale !

  • Ø Catégorie A 215€
  • Ø Catégorie B 174€
  • Ø Catégorie C 117€

Le plus juste serait d’augmenter cette prime pour les catégories les plus basses.

Monsieur Caillaud : C’est un système pervers, on ne règle pas le vrai problème  des salaires décents. Mais si ce système de primes existe, il faut régler cette inégalité dans le bon sens.

RECONNAISSANCE DU TRAVAIL LE DIMANCHE 

 

SUD : Au service des sports, le travail le dimanche est actuellement majoré de 0,74 centimes par heure travaillée. C’est insuffisant ! Ce n’est pas juste !

Il faut donc un système de revalorisation plus adapté.

Monsieur Caillaud : D’ors et déjà, sachez que nous trouvons inacceptable qu’une municipalité dite de gauche, ait une politique salariale telle que celle de Saint- Herblain.

Dans le privé, beaucoup ne voudrait pas être payé comme cela.

Les agents doivent avoir un système de compensation plus conséquent.

MANAGEMENT ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SUD : Il y a un mal être dans certains services (peu de moyens, exigence de l’usager, mauvaise pratique de management etc.) Les problèmes se règlent trop tardivement et augmente  la crise (Arrêt de travail, dépression etc.)

Monsieur Caillaud : Nous ne sommes pas à l’intérieur de la municipalité,  mais on voit déjà  de l’extérieur que les agents sont des tampons ou des boucs émissaires quand il y a des usagers mécontents. Nous préconisons de responsabiliser  les associations et les usagers. Gestion de la fermeture des salles par les responsables des clubs. Cela évitera aux agents de subir les multiples pressions lors de la fermeture des portes.

 En conclusion, nous sommes pour un véritable service public à Saint Herblain sans délégation de service publique vers des entreprises privées, pour un véritable statut pour les territoriaux. Nous sommes pour une réelle démocratie participative.

 

Rencontre avec Philippe Torres

Candidat aux élections municipales

CHEQUE DEJEUNER

 

SUD : Appliquerez-vous la forfaitisation des chèques déjeuner pour tous ?

Monsieur Torres: Je trouve scandaleux que le chèque déjeuner ne soit appliqué qu’à une certaine catégorie. Si je suis élu, je l’étendrai même aux non titulaires. Il faut rectifier le tir pour les CDD qui font le même travail qu’un CDI. Pourquoi n’y auraient-ils pas le droit ?

TEMPS INCOMPLETS TITULAIRES ET NON TITULAIRES

SUD : Le saucissonnage du travail engendre des salaires trop bas.

Que comptez-vous faire pour changer cela ?

Monsieur Torres : Je n’ai pas la science infuse, je ne connais pas tout…

Cela est fait volontairement et c’est une pure vue électoraliste !

Regroupons les temps de travail pour avoir des salaires décents, plutôt que de faire du saucissonnage.

SUD : Pour résorber ce fractionnement, nous vous proposons une piste différente en créant un volant de titulaires remplaçants suffisant. Ainsi on peut rajouter des heures aux temps incomplets et proposer des postes aux précaires.

Cela représente 7% des postes ! (C’est le chiffre moyen d’absentéisme chaque année).

Monsieur Torres : Je suis pour un partage d’idée, il n’y a pas d’idée bête. Je pense que l’absentéisme doit surtout toucher les petites catégories, il faut les cibler et travailler pour les aider.  

INEGALITES GRADES ET FONCTIONS

 SUD : Pour la reconnaissance des responsabilités, nous avions déjà souligné que des postes n’avaient été reconnus comme tels.

Monsieur Torres : Lorsque  quelqu’un accepte une responsabilité pour une longue durée, il doit être rémunéré avec la qualification correspondante. En ce qui concerne les responsables de cantine, au regard de leurs responsabilités (enfants, personnels, parents etc.), c’est logique. Si je suis élu, je ferais un audit pour ne pas passer à coté en listant tous les agents ayant des responsabilités.

Oublier quelqu’un, c’est rendre un agent mécontent et créer une injustice.

REGIME INDEMNITAIRE

SUD : Les primes versées pour une responsabilité ne sont pas remises en cause. 

En revanche la prime versée sans condition de responsabilité est inégale !

  • Ø Catégorie A 215€
  • Ø Catégorie B 174€
  • Ø Catégorie C 117€

Le plus juste serait d’augmenter cette prime pour les catégories les plus basses.

Monsieur Torres : Je suis pour la réduction des écarts, il faut absolument aller vers une égalité sans remettre en cause le socle de responsabilité et préserver le pouvoir d’achat.

RECONNAISSANCE DU TRAVAIL LE DIMANCHE 

 

SUD : Au service des sports, le travail le dimanche est actuellement majoré de 0,74 centimes par heure travaillée. C’est insuffisant ! Ce n’est pas juste !

Il faut donc un système de revalorisation plus adapté.

Monsieur Torres : Connaissant les sacrifices de travailler le dimanche,

c’est anormal pour 8€. Ça ressemble beaucoup à une entreprise du 19ème siècle !

En revanche, on peut trouver une solution pour indemniser les agents. Si les agents ne souhaitent plus travailler le dimanche, je suis prêt à faire appel à un prestataire.                   

MANAGEMENT ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SUD : Il y a un mal être dans certains services (peu de moyen, exigence de l’usager, mauvaise pratique de management etc.) Les problèmes se règlent trop tardivement et augmente la crise (Arrêt de travail, dépression etc.)

Monsieur Torres : Pour ma part, c’est le harceleur qui doit dégager. Le personnel doit travailler en harmonie.

SUD : Si les agents souffrent que ferez-vous ?

Monsieur Torres : Les instances de médiation diluent le problème, je préfère que le problème soit réglé en direct. Les agents ne sont souvent pas écoutés. Je vous le répète ce n’est pas l’employé qui souffre qui doit partir. J’interviendrai et j’écouterai personnellement les agents.

Pour finir j’aimerai revenir sur un dernier point qui est aussi un problème au travail :

La fermeture des équipements sportifs qui engendre une pression quotidienne sur les agents. Pourquoi ne pas donner la responsabilité des clefs à un président de club.

Il est responsable juridiquement des incidences provoqués par les utilisateurs. Responsabiliser les présidents de club, c’est créer des liens !

  

 

Lettre de François Beillevaire

Candidat aux élections municipales

Dernière Minute !

En janvier, la section Sud Territoriaux au sein de la mairie de Saint-Herblain a envoyé une lettre aux candidats aux élections municipales, pour attirer leur attention sur l’injustice sociale.  Nous n’avions pas connaissance de la candidature de Monsieur Beillevaire le 14 janvier dernier…

C’est donc au travers d’une lettre que le candidat a répondu à nos questions.

  

François BEILLEVAIRE

L’Homme d’abord

                                                            A Mesdames et Messieurs de SUD 44 ST HERBLAIN

 

Nous avons pris connaissance de votre mail d’information dont nous vous remercions.

Nous sommes honorés de la confiance que vous nous manifestez malgré notre jeunesse en politique, pour nous avoir confié vos préoccupations.

 Nous vous répondons sans la moindre démagogie. D’abord, parce que ce serait contraire à l’attitude de vérité que nous avons adoptée depuis l’origine de notre démarche, et puis parce que ce serait vous insulter.

Il est une réalité dont il faut avoir conscience. Si l’Homme d’abord n’est pas présent au futur Conseil Municipal, les choses n’ont aucune chance de changer. Nous partirons donc de l’hypothèse de notre élection d’au moins un Conseiller Municipal.

L’Homme, la personne humaine est le corps même de notre démarche politique. Nous défendons le bien de l’Homme, que l’on veut voir systématiquement au cœur de la réflexion des élus, avant toute autre considération, idéologique, financière ou autre.

Notre équipe fédère des hommes et des femmes de toutes les sensibilités politiques. Pourquoi ?

Parce que la gestion d’une commune, nous semble t’il doit faire abstraction de toute idéologie, pour se consacrer uniquement au bien commun.

Nous laissons les Partis politiques s’affronter au plan national.

Si nous avons des élus, même un seul élu au Conseil Municipal, il aura pour mission d’être attentif à tout ce qui peut s’opposer à la qualité de vie de la personne humaine. Il sera aidé par notre équipe quand il s’agira de faire des propositions alternatives.

Vous nous avez informés d’un déficit de dialogue social de la part de la municipalité. Il est évident que l’élu de l’Homme d’abord serait un relais des associations et des citoyens en général, pour porter auprès du Conseil municipal, et des élus concernés, les propositions raisonnables qu’ils pourraient présenter.

En ce qui concerne « les temps incomplets » dont vous faites mention, nous pensons qu’une réflexion sur la réalisation d’un grand chantier de longue durée pourrait apporter une solution à ce problème récurent. L’équipe qui y serait affectée fournirait chaque fois que nécessaire le personnel remplaçant les éventuels absents, ce qui ne contrarierait pas la bonne marche ni les finances de la communauté.

Vous comprendrez bien que nous ne pouvons spontanément apporter une solution à l’ensemble de vos soucis. Ceci étant, vous pouvez compter sur notre équipe pour prendre en considération le bien de la personne humaine et sa qualité de vie en particulier. C’est le but même de notre engagement.

Bien cordialement.    François  BEILLEVAIRE

Cet article a été publié dans Tracts 2008. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour SUD s’adresse aux candidats 2008

  1. Ping : Dialogue social du 12 janvier 2012 | SUD CT SAINT-HERBLAIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s