Le syndicat Sud Territoriaux écrit aux candidats aux municipales

Saint-Herblain

Paru dans l’édition du mardi 15 janvier 2008

// Le syndicat Sud Territoriaux écrit aux candidats aux municipales

Le syndicat Sud

La section Sud Territoriaux au sein de la mairie de Saint-Herblain a envoyé une lettre aux candidats aux municipales pour attirer leur attention sur l’injustice sociale.

//

// La section syndicale Sud Territoriaux au sein de la municipalité de Saint-Herblain vient d’adresser un courrier aux candidats aux élections municipales. Le syndicat veut attirer leur attention sur les inégalités entre agents.

« En 2007, on a creusé les écarts entre les petites et les grandes catégories d’agents, il y a une grosse différence entre les augmentations de primes notamment pour les cadres » regrette Christian Védérine de la section Sud. Le syndicat réclame globalement plus de justice sociale dans la gestion du personnel communal.

La section syndicale Sud s’inquiète notamment de la précarité sociale de certains agents à temps partiel : « Il y a trop de temps incomplets parmi les agents municipaux. Pourquoi ne pas regrouper les heures de travail pour un même poste ? Il faudrait redéfinir les tâches pour éviter le saucissonnage du travail » préconise Christian Védérine.

Généraliser le chèque déjeuner

Dans le même esprit le syndicat réclame la généralisation des chèques déjeuners : « Ceux qui en ont le plus besoin en sont écartés explique Christian, Védérine. Sur les 1 300 agents municipaux, seuls 571 en bénéficient depuis leur mise en place en 2006. Les personnes à temps partiel qui font moins de 5 heures par jour et les contractuels n’y ont pas droit. »

Le syndicat propose de forfaitiser à l’année l’attribution des chèques déjeuners : « Les temps partiels pourraient en avoir au prorata des heures effectuées. Certains agents touchent 800 € par mois seulement, ce serait un plus bienvenu pour eux » avance un autre membre du bureau de la section Sud. La section Sud a souligné dans sa lettre aux candidats les efforts de justice sociale qu’elle attend d’eux s’ils sont élus.

Julie Charrier

Cet article a été publié dans Revue de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s